L'atelier du Sanctuaire

L'atelier du Sanctuaire

Le bal

LE BAL

 

 

Elle est belle, jeune et sortant de l’enfance

Et ne connaît rien d’autre que l’innocence,

Tout : sa taille, son corps et sa douce peau rose,

Lui donnent l’air d’une fleur à peine éclose.

 

Elle ne le connaît pas, mais par lui semble attiré.

Du miel dans la voix, une lueur dans les yeux

Il lui apparaît, et elle en remercie Dieu

Et notre âme s’émeut de les voir déjà liés.

 

Telle une rose fléchissant sous un doux vent

Elle se cambre dans ses bras subissant l’étreinte,

Et lui dans son doux cou sa bouche s’oubliant,

Dévoile de ses lèvres ce qui tuera l’enfant.

 

Alors l’abandonnant à son premier émoi,

Son beau prince, la goûte, la boit ;

Perdant les couleurs de la vie, la fleur s’étiole

Glisse le long du manteau et tombe sur le sol.



29/03/2015

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres