L'atelier du Sanctuaire

L'atelier du Sanctuaire

Kamijarvi

KAMIJARVI

 

 

Le vent se lève, et les loups se font entendre ;

La tempête s’acharne sur cette steppe désolée

Qu’aucun soleil ne pourra réchauffer,

Tandis que le renne poursuivi par les hommes

Tente désespérément de fuir ; alors de son poids fait fendre

La glace du lac, qui chaque jour se reforme.

 

Dans ces étendues gelées

Le seul bien que l’hiver ne peut vous prendre

C’est uniquement la liberté ;

Mais sans vous battre vous ne pouvez la défendre.

 

C’est ainsi que l’on vit ici, accablés par le froid

Et par les mercenaires de sanguinaires rois.

Le jour de la défaite, leur secours sera le fjord ;

Car refusant de se soumettre, de s’agenouiller

Devant quelque prince d’Oslo ou de Novgorod

C’est dans ces précipices, pour la liberté, qu’ils iront se jeter.



29/03/2015

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres